l'Association

CA du 9 mars 2011Conseil d'administration

9 mars 2011

Compte-rendu du Conseil d'Administration du 9 mars 2011CR du dernier CA du 7 février : validé



Présents : Vincent Leenhardt, Jean Thévin, Laurence Girard, Monique Rioult, Guy Mentzer, Solveig Gernert, Thierry Lemberthe, Corine Marcel, André Lambert, Jean-Louis Thonnérieux, Pierre Cambon, Cathie Berthelot (rédactrice du CR)

Excusées : Dannie Delpal, Laurence Debeda, Patricia Livoti.
Absents : Jérome Dubourg, Francis Gresse

- Evaluation de la coordination salariée : cf. le document de synthèse de Vincent du 6 mars, suite aux 6 réunions de la commission (Vincent, Laurence, Cathie) et Jean et Corine Vincent explique que cette démarche vise à proposer au CA la confirmation des postes de coordination de Jean et de Corine, sans avoir encore tout à fait terminé l'évaluation sur notamment la gestion de l'ensemble des processus de subventionnent, la communication et l'utilisation des outils informatiques ; ni la poursuite du financement de ces postes.

En préambule, quelques points d'infos sur la rencontre avec Myriam Nimer-Berthès, chargée du travail d'analyse et de prospectives pour le projet de prise en charge du CAEM comme Ecole de Musique Intercommunale associative, financée par la Communauté de Communes du Pays de Dieulefit (CCPD) : Myriam Nimer-Berthès doit présenter son travail prochainement, avec un calendrier qui devrait être : présentation à Claude Raspail (président) et Jean-Paul Ohanessian (vice-président) en avril, puis aux autres vice-présidents en mai, avec présentation à l'ensemble des élus de la CCPD en septembre pour une prise de position du Conseil Communautaire. Mais une application seulement possible pour mars 2012 (vote du budget).
Le personnel du CAEM resterait géré par l'association, mais avec un soutien de la Communauté de Communes pour appliquer la convention collective aux enseignants, pérenniser les postes de coordinateurs, et de nouveaux locaux adaptés. Le budget demandé à la CCPD serait de l'ordre de 62 000 €, comprenant les subventions actuelles des communes du canton (13 000 €). Il permettrait de couvrir le passage à la convention collective (estimé à 230 000 €) et la pérennisation du poste de Corine (estimée à 20 000 € par an). Le chiffrage doit être le plus fin possible, et nous devons préparer un argumentaire sur le rapport du nombre d'élèves enfants/adultes ;
Le document de synthèse présenté par la commission évaluation de la coordination salariée doit être complété par ces éléments budgétaires, le CAEM se retrouvant devoir assumer le risque financier de la charge du poste de Corine Marcel entre octobre 2011 (fin de son contrat aidé) et mars 2012, soit un risque de 10 000 €.

La commission fait la proposition au CA d'explorer simultanément 5 pistes possibles :
1 - faire le tour d'autres possibilités de contrat aidé pour Corine, et/ou aides à la pérennisation d'un CAE ;
2- se rapprocher du Collectif Citoyen de Dieulefit qui réfléchit actuellement à l'idée de "permanents associatifs salariés partagés entre plusieurs associations", avec idée de spécialisation sur ces postes
3- balayer le spectre des appels à projets et subventionnements sur des projets spécifiques de la compétence et du champ d'intervention du CAEM
4- réalisation de "coups événementiels" (loto, concerts de soutien, augmentation des prestations des groupes et ensembles du CAEM,…)
5- appel à des donateurs ou" membres bienfaiteurs", le CAEM ouvrant droit à des dons déductibles des impôts
Avec plusieurs risques identifiés :
- risque de mettre en péril les finances du CAEM, et de devoir décider de licenciements économiques
- et/ou de devoir faire des choix sur des projets, des expérimentations que nous ne pourrons plus faire
- et/ou que Corine trouve un emploi mieux payé et plus pérenne, le CAEM perdant alors son savoir-faire acquis depuis 18 mois.

Corine fait part de sa volonté de poursuivre son travail au sein du CAEM, ainsi que son souhait de voir son salaire revalorisé. Elle a conscience des contraintes financières auxquelles est confronté le CA, mais alerte sur le fait qu'il ne lui sera pas forcément possible, pour raisons personnelles, d'accepter tous les scénarios. Enfin elle souhaite voir évoluer son poste vers plus de relationnel et d'humain, et moins d'administratif et d'ordinateur, et réaffirme son peu de goût pour un poste "fourre tout".

Enfin le CA constate qu'aucun des coordinateurs n'est actuellement en capacité de gérer les dossiers de recherche de financement. Des solutions à ce problèmes doivent être trouvées dans le cadre de la décision globale sur la coordination salariée.

Un débat important a lieu au sein du CA :
- avec des affirmations : reconnaissance de l'investissement et de la compétence des coordinateurs, amélioration de la communication, réalisation d'expérimentations comme les stages, ou mises en place et prospectives de nouveaux partenariats, avec écoles et collège, …
- des nécessités : clarification des postes de coordinateurs, avec obligation de prioriser des actions et tâches des coordinateurs, concernant notamment le montage des dossiers de subventionnement…afin de respecter le projet de prévention de l'épuisement des bénévoles
- et des questionnements : réduction possible ou non du temps consacré, choix salariaux, politique budgétaire liée au fort pourcentage d'auto financement du CAEM au regard des autres écoles de musique, avec pourtant une politique tarifaire volontariste, des choix pédagogiques novateurs, une qualité pourtant reconnue, et la volonté de participation active à la vie locale …
Corine n'a pas souhaité participer en totalité à ce débat, ayant un sentiment de redites, et trouvant cette position inconfortable. Le CA trouve cela légitime et est d'accord avec sa proposition. Le CA aborde des questions qui sont des questions d'employeur, et comprend que le salarié n'est pas envie d'y participer.

Le CA entérine la proposition de se donner le temps d'explorer les pistes envisagées, avant de prendre une décision quant au financement du poste de coordinateur exercé par Corine, en remarquant qu'il parait nécessaire de préciser encore le poste, ses apports réalisés, et les priorités, tout en ayant conscience de l'inconfort pour elle générée par l'attente de la décision.
Il reconnaît à Corine la légitimité de chercher un autre poste, avec les risques pour le CAEM évoquées plus haut.

- Un outil informatique, présentation par Pierre de son document du 19 mars "réunion avec Jean-Marc Mariani"
Rencontre avec Jean-Marc qui a confirmé sa proposition, émise il y a deux ans, de concevoir un programme informatique adapté aux besoins de l'association, pour 500 €, et pour juin 2011.
Cet outil sera accessible par Internet sur un serveur hébergeur (sauvegarde et accessibilité garanties) pour un coût annuel minime (environ 30€/an).
Il comprendra divers écrans destinés à différents utilisateurs, avec des niveaux d'accès autorisés, un simulateur de coût des cours pour les adhérents (accessible sur le site du CAEM), des gestionnaires de fichiers adhérents, élèves, professeurs, ensembles,…
Un cahier des charges a été présenté. Il doit être modifié suite à diverses questions : maintenance, évolutions, formation d'un bénévole spécifique, nécessité d'une phase-test, d'un temps de formation, besoins de tri (critères, etc…) à préciser.
Le CA approuve cette proposition (sous réserve des modifications ci-dessus), y compris le coût, et insiste sur le respect du calendrier : l'outil doit être prêt pour juin, phase de tests puis formation durant l'été et doit être opérationnel pour les inscriptions en septembre.
Et …remerciements à Jean-Marc

- Les locaux : à partir du document présenté par Jean et Corine "Si le CAEM avait des locaux à peu près adaptés", en prévision de la rencontre du 16 mars avec le CAUE et la CCPD
Il s'agit d'un inventaire des besoins minimum actuels du CAEM, comparé au plan d'une école idéale imaginée par Jean, mais avec :
- adjonction d'une salle pour les profs/salle de réunion
- d'une salle de concert/répétition pour grands ensembles,
- de salles de taille compatible avec des petits ensembles et/ou pratiques instrumentales "sonores"
Idée de partager éventuellement des salles supplémentaires avec la Médiathèque, d'autres activités culturelles ou associatives…à suivre …

Fin de la réunion vers 23 h

Accueil du public pour les inscriptions

Lundi-Mardi-Mercredi et Vendredi de 9h à 12h30 Mercredi de 13h30 à 17h

agenda
<<Septembre 2018>>
LuMaMeJeVeSaDi
     1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30